Le dernier article ?

Excusez-moi du retard pour l’article mensuel, et le pire, c’est que désormais il ne sera plus mensuel. Je vais vous expliquer pourquoi…

Rassurez-vous, je ne laisse pas tomber l’écriture. Et j’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer, c’est que si je me suis peu penché sur le Vieux Monde ce mois-ci, j’ai en revanche envisagé de nouveaux concepts pour l’univers des Anneaux Bruns, et j’espère bien quand je commencerais à l’écrire que j’en ferais un space opera qui, bien que n’apportant rien de nouveau au genre, sera réellement original et innovant de par son ambition et sa complexité. Mais surtout…

J’ai terminé un de mes romans ! Le Dernier Vagabond va subir une dernière relecture puis je l’enverrais à des éditeurs. Pour l’instant, il s’agit d’une histoire assez crue par moments, mais pas exagérément sombre, avec encore des psychologies peut-être pas vraiment cohérentes et une narration un peu schizophrènes, une langue en particulier qui marche plus ou moins bien, mais du reste, je suis heureux d’avoir pu écrire une chose de si bonne qualité en très peu de temps. Le Dernier Vagabond n’a aucun des défauts qui caractérisaient Kelptos : au lieu de s’éparpiller dans tous les sens, on suit un seul personnage et on travaille le plus possible sa profondeur ; au lieu d’avoir un rythme effréné pour un fourmillement de sous-intrigues d’ampleur cosmique, on a un récit intimiste, racontant la fin d’un peuple mais surtout la vie d’une personne marginale ; enfin, au lieu de rechercher l’originalité à tout prix et de retomber malgré tout dans des arché- et stéréotypes éculés, on part de quelque chose de très basique (monde médiéval assez vague) mais qui se révèle au final plus complexe (le médiéval laisse peu à peu place à une technologie plus moderne et quelques éléments de la Renaissance, les ethnies et langues différentes sont bien marquées et riches pour la plupart) et jamais gratuit (enfin… l’appendice développe quelques machins pas vraiment utiles, mais dignes d’intérêt, et surtout éclaire les grandes lignes du monde qui dans le récit peuvent sembler assez nébuleuses).

Bref. Je suis heureux de continuer à écrire, mais cela me laisse de moins en moins de temps avec ce blog, d’autant plus que j’ai toujours trouvé ces articles écrits à la sauvette un peu brouillons, c’est pourquoi le site va rester en stand-by un petit moment, le temps que j’aie des nouvelles importantes à vous annoncer (ou éventuellement une petite critique ciné). Merci de m’avoir lu, j’ai vraiment du plaisir parfois à écrire sur Pages Rouges, et j’espère que ça n’est pas prêt de s’arrêter !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s